Une collection s’expose

Une vue de l’exposition (Cl. Gallix)

« Animaux et Graveurs / Gravures de collection »
Exposition d’estampes
23 janvier au 6 février 2921
Gallix
5 rue Pierre Sémard 75009 Paris

« Nos amies les bêtes / Nos amis les graveurs », ainsi, naïvement, pourrait s’intituler l’exposition présentée par Bertrand Renaudineau et Laurence Paton dans l’espace annexe des bureaux de la société Gallix, bien connue par ailleurs pour la remarquable suite de films sur l’estampe qu’elle réalise et produit (cf. mon article « Gallix, des films sur l’estampe », Arts et Métiers du livre n° 339 – juillet-août 2020 –, p. 39-45). Mais c’est sous le titre plus sérieux d’« Animaux et Graveurs / Gravures de collection », que s’est ouverte le samedi 23 janvier 2021 et ce jusqu’au samedi 6 février inclus cette manifestation installée dans le local qui a naguère abrité momentanément l’association Manifestampe. Toutes les pièces sont tirées de la collection de Gallix, et témoignent d’un goût éclectique qui s’étend alphabétiquement de Ash à Velly, chronologiquement de Max Klinger à Pablo Flaiszman et zoologiquement avec une prédilection (des artistes ou des collectionneurs, la question est ouverte) pour l’âne, star incontestée de l’exposition.

« Le massacre de la rue Transnonain » d’Honoré Daumier
(Cl. Congress Library)

En même temps Gallix présentera le dernier film de la série Impressions fortes : « Le massacre de la rue Transnonain » 1 d’Honoré Daumier, film de 47 minutes réalisé en vidéo HD par Bertrand Reneaudineau et Gérard-Émmanuel da Silva, et la lithographie de Quentin Préaud : « En attendant le grand soir », composée pour cette occasion.

« En attendant le grand soir » de Quentin Préaud (Cl. Gallix)

Le port du masque est obligatoire. Pour respecter la distanciation en vigueur, le nombre de visiteurs sera limité et nous pouvons être amenés à vous demander de patienter. Ensuite, les visites auront lieu du mardi au samedi de 14h à 18h. Si vous le désirez, vous pouvez prendre rendez-vous par mail ou téléphone avec Bertrand Renaudineau (06 08 92 19 05)

Maxime Préaud

1 Célèbre lithographie d’Honoré Daumier. À la suite de l’insurrection parisienne des 13 et 14 avril 1834, les occupants du 12, rue Transnonain (située à l’angle de l’actuelle rue Beaubourg et de la rue de Montmorency) sont massacrés par la troupe en représailles d’un coup de feu qui aurait été tiré d’une maison voisine sur un officier. Publiée dans la presse et exposée, la lithographie de Daumier, qui entend témoigner et protester contre cette sanglante répression, donne un immense retentissement à l’événement et constitue un sommet dans l’art d’Honoré Daumier.