50 ans d’édition d’estampes

“La gravure originale”
50 ans d’édition d’estampes
Fondation Taylor
1 rue La Bruyère  75009 Paris
2 au 24 octobre 2020

Les trois éditions 2020 de “La gravure originale”
José San Martin, George Rubel et Cécile Combaz
(Cl. Gérard Robin)

C’est une grande histoire que celle de l’estampe. Ce medium pluriel dans son essence et singulier dans ses capacités expressives multiples qui en firent au fil du temps jusqu’à nos jours un medium d’expression exceptionnel, se place toujours au plus haut de l’échelle des arts de l’image. Une permanence continuelle, antérieure à l’invention de l’imprimerie, imprégnée d’un geste créateur qui remonte à la Préhistoire.… Pour lire la suite “50 ans d’édition d’estampes”

Virtuel ou sur le vif

Biennale internationale du carton gravé 1
Galerie « L’entr@cte »
3 rue de Versailles
92410 Ville d’Avray
2 au 25 octobre 2020

Les estampes du collectif « Carton extrême carton »
(Cl. Claude Bureau)

Cette première biennale organisée par le collectif « Carton extrême carton », qui se consacre à la promotion de la cartogravure, fut victime au printemps du confinement général et fut annulée. Remplacée par son catalogue virtuel lors de la Fête de l’estampe 2020, elle est en cet automne, sur le vif, aimantée sur les murs de la galerie « L’entr@cte » de Ville d’Avray. Cent dix-huit estampes, réalisées avec des matrices en carton gravé, sont à voir disposées en une ligne horizontale continue, qui court dans tout l’espace, sans encadrement et sans vitre, à courte portée du regard du visiteur.… Pour lire la suite “Virtuel ou sur le vif”

Un écrin chargé d’histoire

Catherine Gillet
gravures/dessins
Quai de l’Estampe
Tour St Barthélémy
rue Pernelle 17000 La Rochelle
23 septembre au 1er octobre 2020

Au pied de la Tour Saint-Barthélémy (Cl. Rémy Joffrion)

La Rochelle, le 24 septembre 2020, vernissage dans un écrin chargé d’histoire.  Un vernissage dans un écrin de pierre calcaire charentaise de blanc antique coloré, la Tour St Barthélémy qui jouxte la cathédrale de La Rochelle. Une osmose réussie : de sobres encadrements des œuvres (estampes et dessins), sans vitre de protection, offrent ainsi au regard une connivence avec les subtilités infinies des estampes proposées par Catherine Gillet.

L’ambiance très amicale est propice aux échanges, où les membres du Collectif de graveurs du « Quai de l’Estampe » apportent leurs touches personnelles chaleureuses à l’artiste et aux visiteurs avertis ou découvreurs.… Pour lire la suite “Un écrin chargé d’histoire”