Petite odyssée

« Reci » de Jérémie Salomon, rizographie (Cl. Galerie Jahidi)

Toujours en quête d’estampes à regarder, par les temps moroses que nous traversons, le réseau Internet, malgré les réticences et les précautions exprimées dans mon précédent écho, présente pour cela quelques ressources à ne pas négliger. Armé du fouet d’Indiana Jones et de la ruse d’Ulysse, il est vivement conseillé d’entreprendre une telle navigation afin d’emplir les longues soirées d’hiver pendant le deuxième couvre-feu.

Le site de Manifestampe offre, dans la liste de ses membres qui ont adhéré à la fédération, plus de cinq cents môles d’embarquement vers des sites dédiés à l’estampe.… Pour lire la suite “Petite odyssée”

Autoportrait camouflé ?

« La Fuite en Égypte » de Rodolphe Bresdin (Cl. Maxime Préaud)

J’étais tranquillement assis à mon bureau, en train d’écrire à Claude Bureau, justement, par une tristounette après-midi d’hiver (le lundi 18 janvier 2021 pour être exact et précis), lorsque je fus frappé par une brutale révélation. Je m’apprêtais à me remettre à la rédaction d’un texte sur Rodolphe Bresdin qui m’a été récemment commandé. Le catalogue que j’avais rédigé de l’exposition présentée à la Bibliothèque nationale de France à l’été 2000 (Rodolphe Bresdin (1822-1885), Robinson graveur. Catalogue par Maxime Préaud. [Avec une étude de] David P. Becker, « Bresdin dessinateur », Paris, Bibliothèque nationale de France, 2000, in-4°, 184 p.),… Pour lire la suite “Autoportrait camouflé ?”

« Underscape »

“Higashimyo 1”, xylogravure (Cl. Anne Paulus)

« Underscape »
Exposition d’Anne Paulus
Galerie Schumm-Braunstein
9 rue de Montmorency
75003 Paris
7 janvier au 27 février 2021

Poursuivant la présentation régulière du travail d’Anne Paulus, la Galerie Schumm-Braunstein a choisi de montrer ses dernières œuvres où gravures, céramiques et livres d’artiste dialoguent à travers une cartographie intime dans le cadre de la nouvelle exposition personnelle de l’artiste : « Underscape ».

On pourrait traduire ce titre par « sous la surface », « ce qu’il y a au-dessous ». Entrer dans le monde d’Anne Paulus c’est accéder à une multitude de cartes mystérieuses, de scanners en 3D qui permettraient de visualiser les enregistrements des battements de cœur de la Terre, ses mouvements intimes ou titanesques pour mieux nous révéler sa structure, les secrets de son fonctionnement.… Pour lire la suite “« Underscape »”