Un écrin chargé d’histoire

Catherine Gillet
gravures/dessins
Quai de l’Estampe
Tour St Barthélémy
rue Pernelle 17000 La Rochelle
23 septembre au 1er octobre 2020

Au pied de la Tour Saint-Barthélémy (Cl. Rémy Joffrion)

La Rochelle, le 24 septembre 2020, vernissage dans un écrin chargé d’histoire.  Un vernissage dans un écrin de pierre calcaire charentaise de blanc antique coloré, la Tour St Barthélémy qui jouxte la cathédrale de La Rochelle. Une osmose réussie : de sobres encadrements des œuvres (estampes et dessins), sans vitre de protection, offrent ainsi au regard une connivence avec les subtilités infinies des estampes proposées par Catherine Gillet.

L’ambiance très amicale est propice aux échanges, où les membres du Collectif de graveurs du « Quai de l’Estampe » apportent leurs touches personnelles chaleureuses à l’artiste et aux visiteurs avertis ou découvreurs.… Pour lire la suite “Un écrin chargé d’histoire”

Disette respiratoire

En ces temps de disette respiratoire, amis graveurs, l’apnée du sommeil nous guette.
Qui n’a pas, dans un tracé préparatoire délicat, retenu son souffle ?
Qui n’a pas, dans un grattage, brunissage d’une manière noire ou aquatinte, suspendu les « pompes » de son diaphragme ?
Qui n’a pas, dans une courbe délicate, dans une ligne droite qui n’en finit pas, taillé à l’avant d’une pointe sèche, à l’arrière d’un burin, thésaurisé son gaz carbonique alvéolaire ?
Qui n’a pas, au pinceau trois poils ou plus, sur une eau-forte, une aquatinte, en surface ouverte, fermé la « soupape » respiratoire, afin de tenter d’atteindre une subtilité improbable ?… Pour lire la suite “Disette respiratoire”

Voyage au cœur de l’estampe

Conférence : “la grande aventure de l’estampe…”
Musée Bernard d’Agesci
26, avenue de Limoges – 79000 Niort
Jeudi 3 octobre 2019

Le riche petit monde ornithologique et entomologiste des collections du musée Bernard d’Agesci profite de l’événement de la Fête de la science pour s’évader, en délégation (bécasses, bécassines, sarcelles, faucons, geais, cigales et lucanes), migrants, qui dans une vitrine, qui, deux faisans, impertinents, au-dessus de magnifiques gravures de François Verdier, graveur local de grand talent, présentées dans le grand hall lumineux du musée, avec des encadrements de qualité, sous verre sans reflets. Le décor est planté, les visiteurs peuvent maintenant rejoindre la salle de conférence au matériel audio-visuel performant.… Pour lire la suite “Voyage au cœur de l’estampe”