Une collection s’expose

Une vue de l’exposition (Cl. Gallix)

« Animaux et Graveurs / Gravures de collection »
Exposition d’estampes
23 janvier au 6 février 2921
Gallix
5 rue Pierre Sémard 75009 Paris

« Nos amies les bêtes / Nos amis les graveurs », ainsi, naïvement, pourrait s’intituler l’exposition présentée par Bertrand Renaudineau et Laurence Paton dans l’espace annexe des bureaux de la société Gallix, bien connue par ailleurs pour la remarquable suite de films sur l’estampe qu’elle réalise et produit (cf. mon article « Gallix, des films sur l’estampe », Arts et Métiers du livre n° 339 – juillet-août 2020 –, p.… Pour lire la suite “Une collection s’expose”

Autoportrait camouflé ?

« La Fuite en Égypte » de Rodolphe Bresdin (Cl. Maxime Préaud)

J’étais tranquillement assis à mon bureau, en train d’écrire à Claude Bureau, justement, par une tristounette après-midi d’hiver (le lundi 18 janvier 2021 pour être exact et précis), lorsque je fus frappé par une brutale révélation. Je m’apprêtais à me remettre à la rédaction d’un texte sur Rodolphe Bresdin qui m’a été récemment commandé. Le catalogue que j’avais rédigé de l’exposition présentée à la Bibliothèque nationale de France à l’été 2000 (Rodolphe Bresdin (1822-1885), Robinson graveur. Catalogue par Maxime Préaud. [Avec une étude de] David P. Becker, « Bresdin dessinateur », Paris, Bibliothèque nationale de France, 2000, in-4°, 184 p.),… Pour lire la suite “Autoportrait camouflé ?”

Robert Nanteuil à Chantilly

Figures du siècle de Louis XIV
Portraits gravés de Robert Nanteuil
(ca. 1623-1678)
Musée de Condé
Château de Chantilly
60500 Chantilly
19 octobre 2019 – 23 février 2020

Il reste à peu près trois semaines aux amateurs de portraits et de la belle estampe gravée au burin pour profiter de l’exposition Nanteuil proposée par le musée Condé au château de Chantilly. Il ne devrait pas être nécessaire de présenter aux graveurs d’aujourd’hui Robert Nanteuil, tant celui-ci a magnifié le portrait en même temps que le siècle du jeune Louis XIV. Accompagné de la faveur du roi, lequel posa pour lui, rare privilège, à plusieurs reprises, il joua un rôle non négligeable dans la mise en fome de l’édit de Saint-Jean-de-Luz, qui, signé le 26 mai 1660, affirme la gravure comme un métier libre, ainsi que le rappelle annuellement, aujourd’hui, la Fête de l’estampe lancée naguère et coordonnée par Manifestampe.… Pour lire la suite “Robert Nanteuil à Chantilly”