Robert Nanteuil à Chantilly

Figures du siècle de Louis XIV
Portraits gravés de Robert Nanteuil
(ca. 1623-1678)
Musée de Condé
Château de Chantilly
60500 Chantilly
19 octobre 2019 – 23 février 2020

Il reste à peu près trois semaines aux amateurs de portraits et de la belle estampe gravée au burin pour profiter de l’exposition Nanteuil proposée par le musée Condé au château de Chantilly. Il ne devrait pas être nécessaire de présenter aux graveurs d’aujourd’hui Robert Nanteuil, tant celui-ci a magnifié le portrait en même temps que le siècle du jeune Louis XIV. Accompagné de la faveur du roi, lequel posa pour lui, rare privilège, à plusieurs reprises, il joua un rôle non négligeable dans la mise en fome de l’édit de Saint-Jean-de-Luz, qui, signé le 26 mai 1660, affirme la gravure comme un métier libre, ainsi que le rappelle annuellement, aujourd’hui, la Fête de l’estampe lancée naguère et coordonnée par Manifestampe.… Pour lire la suite “Robert Nanteuil à Chantilly”

Intérieurs

Devorah Boxer
Exposition
14 novembre au 20 décembre 2019
Galerie l’Échiquie
16 rue de l’Échiquier
Paris 75010France
www.galerie-echiquier.com

Devorah Boxer
ou la magie du presse-purée

Il est certain que Devorah Boxer prête, voire donne aux objets quelque chose qu’ils n’ont pas : non seulement une présence autre, mais une beauté à laquelle le moins moche d’entre eux ne prétendait probablement pas. Il ne s’agit pas de ces objets sur l’âme desquels s’interroge le poète, monts, vallons, arbres ou chaumière au murs noircis, mais, dans la plupart des cas, d’outils vulgaires, d’instruments mécaniques ou d’ustensiles de cuisine plus ou moins décatis, dans lesquels toutefois l’ingéniosité humaine a su s’exprimer, qui ne connaît quasiment pas de limites.… Pour lire la suite “Intérieurs”

Verdigris

Vingt ans d’édition
livres d’artiste et gravures en manière noire

Vue de l’exposition (Cl. Mark Lintott)

Voilà vingt ans en effet, en 1997, que la nigromaniériste Judith Rothchild a associé son talent graphique à l’art typographique développé par l’ingénieur Mark Lintott pour fonder les Éditions Verdigris destinées au livre d’artiste. Une belle exposition impeccablement présentée dans un cadre lumineux rend compte de leur activité considérable, certainement encouragée par la tranquillité que propose un village de province, Octon, entre Montpellier et Lodève, au milieu d’un beau paysage aux bruns rouges très particuliers. La manifestation se tient plus précisément au « Village des Arts et Métiers », bâti de neuf au Hameau de Ricazouls, à trois minutes d’Octon ; y sont regroupés plusieurs ateliers, dont celui de Mark Lintott avec ses presses typographiques et celui de la graveure Joan Beall.… Pour lire la suite “Verdigris”

Couleur noire : variations en noir et blanc

 

Kathleen Paddoon, Nakarra Nakarra, eau-forte, 2007

Cette exposition présentée fort élégamment, inaugurée jeudi 19, ne dure que jusqu’au 30 septembre. Il faut donc s’y précipiter pour découvrir une petite dizaine de tailles-douces exécutées au cours des quinze dernières années par autant d’artistes aborigènes. Nous sommes maintenant accoutumés aux œuvres vivement colorées des peintres autochtones australiens, mais leur talent si particulier s’exprime parfaitement avec l’encre noire. Thomas Martin, fondateur en 2016 d’une galerie virtuelle qui s’intéresse particulièrement à l’estampe, Art and Tracks, s’est ici associé avec Ghizlaine Jahidi qui, elle, propose quatre estampes de Jacques Muron à couper le souffle ainsi qu’une grande pièce de Christian Fossier et une lithographie de Hartung qui n’est pas la pire de son œuvre.… Pour lire la suite “Couleur noire : variations en noir et blanc”

Le frémissement de l’ombre

Galerie Argentine
6, rue Cimarosa, 75116 Paris
Du jeudi 22 juin au 6 juillet 2017
Du lundi au vendredi de 10 h à 13 h et de 14 h à 16 h

Pablo Flaiszman maîtrise parfaitement les subtilités de l’aquatinte, même sur d’assez grands formats, et ce qui est un piège pour beaucoup de graveurs est pour lui comme son élément naturel. Sur ses estampes aux sujets intimistes se manifestent, exaltées par le noir-et-blanc, des oppositions très vives entre sol y sombra, comme diraient les amateurs de corrida. Pablo étant d’origine argentine, il émouvrait plutôt les amateurs de tango. Lequel, on le sait, fait davantage pleurer que rire.… Pour lire la suite “Le frémissement de l’ombre”

Louis-René Berge

Louis-René Berge, « un maître du burin » (1927-2013)
Galerie Documents 15, 15 rue de l’Échaudé 75506 PARIS
info@galeriedocuments15.com
12 mai – 10 juin 2017
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Entrée libre

Louis-René Berge : La Grande Bousculade,
1989, burin, ex. sur Arches, 43 x 31 cm

C’était un vœu d’Érik Desmazières, lui aussi graveur et membre de l’Institut, que de rendre un hommage à son confrère à l’Académie des beaux-arts, Louis-René Berge, récemment disparu. Louis-René Berge a beaucoup fait pour l’estampe et sa renommée, non seulement en gravant lui-même, d’un burin solide et personnel, une belle quantité de pièces qui frappent par leur caractère insolite, mais en essayant de défendre au mieux et de promouvoir par tous les moyens mis à sa disposition les arts de l’estampe qu’il estimait à juste titre trop délaissés par le public.… Pour lire la suite “Louis-René Berge”

Agathe May

exposition Agathe May
Palais de l’Institut de France
Salle Comtesse de Caen, 27 quai de Conti 75006 PARIS
www.academie-des-beaux-arts.fr
11 mai – 11 juin 2017
Du mardi au dimanche de 11h à 18h
Entrée libre

Prix Mario Avati

Agathe May est la lauréate de la quatrième édition du Prix Mario Avati – Académie des beaux-arts (destiné à couronner des graveurs confirmés dans les arts de l’estampe), décerné en octobre 2016. Un des avantages de ce prix est constitué par une exposition personnelle dans la spacieuse salle Comtesse de Caen.
La plupart des pièces présentées sont très spectaculaires. Certains thèmes à la mode, comme la manière négligente avec laquelle nous traitons notre environnement (Après nous le déluge, La boîte de Pandore) attirent évidemment notre regard pensif, mais même les estampes qui (une bonne partie de l’exposition) traitent de sujets plus intimes (portraits de la fille de l’artiste, de son mari, de ses amis), atteignent à une certaine universalité par la puissance de leur exécution.… Pour lire la suite “Agathe May”