Le stupéfiant image

Heureusement pendant  Confinement III, les librairies restent ouvertes. On peut donc encore, pour une lecture jubilatoire et roborative, se procurer cet ouvrage : « Le stupéfiant image » de Régis Debray, édité chez Gallimard. Si le style c’est l’homme, ici le style foisonne ! (François Mitterrand savait choisir sa plume et ses hommes liges…) Grand manipulateur de concepts et des mots qui les habillent ou les camouflent, Régis Debray en bon philosophe et médiologue (discipline universitaire dont il est le fondateur et dont un des « Cahiers de médiologie », toujours édité chez Gallimard, s’intitule « Pouvoirs du papier » avec au sommaire, entre autres, une étude de Michel Melot sur des kilomètres de papier…) ne manque donc pas de style et pourrait en passer à d’autres qui en manquent lamentablement.… Pour lire la suite “Le stupéfiant image”

Vos papiers !

Papier Arches imprimé en main (Cl. Imprimerie Chauvat-Bertau)

Il ne fait pas bon par ces temps de restrictions de circulation de jeter ses papiers par-dessus les moulins. Bien qu’on puisse réaliser des estampes sur de nombreux supports souples, voire de la porcelaine, comme il est encore d’usage à la Manufacture nationale de Sèvres, le papier demeure leur support privilégié. Les paroles de Serge Gainsbourg chantées par Régine :
« Laissez parler
Les p’tits papiers
A l’occasion
Papier chiffon
Puissent-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler »,
pourraient devenir l’hymne des stampassines et des stampassins de toutes manières et de toutes obédiences tant le papier fait la paire avec l’image de l’estampe.… Pour lire la suite “Vos papiers !”

Binômes

“Chair 84” d’Hiroko Okamoto

Binômes
Exposition d’estampes
6 mars – 20 mars 2021
Galerie Peinture fraîche
29 rue de Bourgogne 75007 Paris

Bien que l’œuvre gravé d’Hiroko Okamoto (1957-2007) puisse faire penser à la géométrie de Benoît Mandelbrot, l’inventeur des fractales, le titre de cette exposition n’est pas un concept mathématique mais plus simplement la confrontation entre des gravures d’Hiroko Okamoto et celles de 22 stampassins contemporains. Ceux-ci, en hommage à cette artiste trop tôt disparue, à l’instar de ce qu’avait fait Pablo Picasso avec Vélasquez et Delacroix, se sont inspirés chacun d’une de ses estampes pour en créer une nouvelle et former ainsi ces binômes éphémères que présente pour une trop brève période la galerie Peinture fraîche sise entre le Palais-Bourbon et le musée Rodin à Paris.… Pour lire la suite “Binômes”